Gestion des milieux

Chabot

La fédération départementale de l’Aveyron pour la pêche et la protection du milieu aquatique est un établissement à caractère d’utilité publique (Article L434-4 code de l’environnement). Parmi ces principales missions, la protection du patrimoine piscicole et des milieux aquatiques est un des piliers fondamental. Cela se traduit par :

Gestion intégrée des milieux aquatiques

L’aménagement des cours d’eau relève de la compétence des collectivités et des structures dédiées (communes, communautés de communes, syndicats…). La fédération départementale de pêche n’a pas la compétence d’aménagement directe, en revanche en tant qu’acteur économique participant au développement du territoire et gestionnaire des peuplements piscicoles, sa connaissance des milieux, de leurs fonctionnements et des problématiques les affectant, en fait un partenaire incontournable dans la réflexion et la mise en place de programme de gestions intégrées des milieux.

La fédération suit et participe donc à la mise en place des : SDAGE / SAGE / Contrat de rivière / PPG …

Documents cadres : SDVP /PDPG

Dans le cadre de ces missions, la fédération a élaboré des documents cadre de gestion

Mignature SDVP

Le SDVP (Schéma Départemental de Vocation Piscicole) est un document départemental d’orientation de l’action publique en matière de gestion et de préservation des milieux aquatiques et de la faune piscicole. Approuvé en 2008 par arrêté préfectoral, ce document a reçu l’approbation de nombreuses structures gestionnaires de l’eau, notamment : la DREAL, l’Agence de l’Eau, l’ONEMA, la DDT, ainsi que l’approbation des élus du conseil départemental de l’Aveyron. Ce document dresse le bilan de l’état des cours d’eau et définit les objectifs et les actions prioritaires.

Mignature PDPG

Le PDPG (Plan Départemental pour la Protection du milieu aquatique et la Gestion des ressources piscicoles) est un document technique élaboré en 2009 sur la base d’un modèle « Pression – État – Réponse ». Il présente le fonctionnement des milieux aquatiques par bassin versant sous l’angle de l’état des populations piscicoles d’espèces repères (truites, brochets…).

Au delà du mode de gestion piscicole à mettre en place par les AAPPMA, ce document met en avant les principales pressions exercées par bassin versant, ainsi que les propositions d’actions nécessaires à développer avec l’ensemble des partenaires pour améliorer la situation.

Suivi des milieux aquatiques

  • Impact du colmatage sur la survie des truitelles

Ci dessous, une superbe vidéo de la reproduction de truites aveyronnaises … la densité et la taille des truites sur cette frayère fait plaisir à voire !! Merci à José Angoy (pisciculteur de la Fédération) pour cette magnifique vidéo !!

On espère que les futures truitelles (appelées 0+) deviennent aussi belles que celles sur la vidéo !!

La survie des truitelles n’est pas assurée sur toutes les rivières, en effet le colmatage met en danger la survie des œufs  de truites.

Le tableau ci dessous, résume les résultats d’une importante étude menée par la Fédération durant 3 ans et qui concerne l’impact du colmatage sur la survie des truitelles.

Lien colmatage - survie des truitellesCe tableau montre que si une rivière est colmatée (comme le Cône, en rouge) alors la survie des œufs est faible (moins de 10%) et par conséquent la densité de truitelles (ou 0+) est également faible.

A l’opposé, si une rivière est faiblement colmatée (comme le Lagast, en bleu) alors la survie des œufs est plus élevée (supérieure à 40%) et la densité de truitelles (ou 0+) est également élevée.

Le lien ci dessous vous permettra de visionner l’ensemble de l’étude menée sur le bassin versant du Viaur. Retrouver également dans le Piscator n°23 (p. 5) un article concernant cette étude … bonne lecture.

MiniaturePATConeLes conclusions de cette étude sont :

  • tout d’abord, l’importance de la protection des berges des cours d’eau, afin d’éviter le piétinement par le bétail, source de colmatage,
  • ensuite, l’attention des communes, agriculteurs ou entreprises de travaux publics lors de travaux aux abords de cours d’eau, source de sédiments fins et de colmatage
  • et enfin, l’urgence de maintenir et préserver la ripisylve, zone de protection contre l’arrivée de sédiments fins dans le cours d’eau.
  • Réseau de surveillance complémentaire

L’acquisition de données sur les milieux aquatiques est fondamentale pour pouvoir les gérer correctement. Dans la pratique cela se traduit, entre autre, par la réalisation de pêches d’inventaires et de suivis des températures estivales des cours d’eau.

Mignature Réseau

Depuis 2013, la fédération a officialisé la mise en place d’un réseau de suivi des cours d’eau emblématiques du département. Ce réseau, complémentaire à celui développé par l’Agence de l’Eau (R.C.S.), vise à connaître l’évolution sur le long terme de nos cours d’eau de « référence » afin de mieux comprendre l’impact des changements climatiques que nous vivons sur les régimes thermiques des cours d’eau Aveyronnais et les peuplements piscicoles qui y sont intimement liés.

L’appui technique aux différents gestionnaires

A géométrie variable, cela peut aller du simple conseil technique à l’assistance à maîtrise d’œuvre dans la conception, mise en place, la réalisation ou le suivi des travaux.

Mignature Serre2013 Mignature Atlas Serre 2013