Le siège de la Fédération

Le siège de la Fédération

Au service des pêcheurs d'aujourd'hui et de demain !

A l'instar de la société, la pêche évolue très rapidement dans un environnement économique difficile ou les enjeux environnementaux plus prégnants ne garantissent pas pour autant une évolution
positive . Quel impact aura demain le changement climatique sur notre territoire ? Quels
changements pour nos rivières, nos barrages ?
A peine la transition terminée entre une pêche traditionnelle nourricière et une véritable pêche de
loisirs basée sur l'échange, le partage sur les réseaux sociaux, qu'il faut se poser la question de la pêche de demain.
Volontairement ou involontairement, de nouveaux poissons colonisent nos masses
d'eau, de nouveaux pêcheurs aussi. Parfois passionnés, excessifs, ils sont au cœur des
préoccupations des gestionnaires de la pêche Aveyronnaise, tout comme les jeunes, les néophytes
et de plus en plus de femmes qui viennent grossir les rangs des adhérents. C'est donc résolument tournée vers toutes les pratiques de pêche légale et vers tous les publics que s'priente la pêche associative aveyronnaise.

La priorité, amener les jeunes au bord de l'eau.

La grande priorité des gestionnaires de la fédération de pêche de l'Aveyron est depuis une vingtaine d'années, la formation des jeunes à la pêche mais aussi à la protection de l'environnement (dans les écoles) et plus particulièrement des milieux aquatiques.
Un succès qui commence à porter ses fruits,
puisque aujourd'hui, ces jeunes pêcheurs devenus adultes s'investissent dans les AAPPMA ou participent bénévolement aux actions de la Fédération.

DaiwAveyron les jeunes à la pêche

DaiwAveyron les jeunes à la pêche

Créer des parcours de pêche pour tous.

Un gros travail a été réalisé pour créer des parcours de pêche. Cela a commencé avec les parcours de pêche de nuit dédiés aux pêcheurs de carpe. C'est ensuite l'accessibilité en bateau des grands lacs qui a été réalisée avec de gros investissements du Conseil départemental de l'Aveyron ( à l'époque conseil général ). La pêche évoluant, sous l'influence de plusieurs AAPPMA, des parcours no kill ont ensuite été créés.
Avec les modifications du code de l'environnement, ils ont été transformés en no kill truite. Plus récemment c'est 4 no kill brochet qui ont été mis en place. Sur les 5 dernières années, 2 thématiques ont largement occupé les administrateurs de la fédération et ceux des AAPPMA. Tout d'abord, les parcours de déversement de truites, une soixantaine sur le département qui offrent à tous ceux qui le souhaitent la possibilité de prendre quelques truites pour les consommer.
Enfin un gros travail a été mené avec les collectivités locales pour développer la pêche en famille ou des jeunes sur de petits plans d'eau dans les villages.
Création de pontons, de caches pour les poissons, parfois des aménagements annexes, toilettes, abris... Et quand c'est souhaité localement, introduction du black-bass, poisson très prisé des jeunes.

Ponton de pêche sécurisé

Ponton de pêche sécurisé

Adapter l'offre de l'école de pêche.

Si quand l'école de pêche a été créée en 2003, l'essentiel du travail consistait a établir un calendrier pour accueillir des jeunes, on est aujourd'hui très loin de cette approche. Ce n'est plus l'offre qui crée la demande mais bel et bien une adaptation de l'offre à une demande de plus en plus précise.
C'est ainsi que la jeune génération nous pousse à une remise en question permanente qui débouche sur de très belles réalisations comme le Daiw'Aveyron par exemple. De façon plus générale, la pêche de la truite n'est plus le centre d'intérêt des jeunes. Et si l'on doit retenir une tendance, c'est que les attentes des jeunes sont nettement plus diversifiés que ce que l'on a connu par le passé tant en terme de poissons, carpe black-bass silure.... que de techniques ou de pratiques, feeder plomb palette mais aussi bivouac carpe ou encore pêche en float tube.

Pêche au quiver

Pêche au quiver

Développer la pêche au féminin !

Comme pour les enfants , la Fédération de Pêche de l'Aveyron a aujourd'hui la volonté d'amener le public féminin au bord de l'eau. Sans se fixer les mêmes objectifs qu'un pays comme le Canada (30 % de femmes à la pêche), les évolutions sociétales et surtout les nouvelles approches de la pêche peuvent laisser espérer une évolution rapide des effectifs.
Si l'on pressent déjà, que les femmes sont plus attirées par des pêches "légères", ou l'évasion sera certainement plus grande que la passion, là aussi, seul le souci de s'adapter à leurs attentes pourra vraiment permettre une envolée du nombre d'adhérentes.

Les filles à la pêche