Une équipe de professionnels au service des milieux aquatiques aveyronnais

Pour mener à bien ses missions, la Fédération emploie 4 salariés. Le service scientifique s’est progressivement étoffé au fur et à mesure que la protection de l’Environnement a pris une place importante dans la législation, et que la GEMAPI  s’est développée dans le département.

Tout a débuté en 1992 avec l’élaboration du SDVP (Schéma Départemental de Vocation Piscicole) réalisé par Martine Guilmet, actuellement responsable du service scientifique. S’en est suivi le recrutement dans les années 2000 d’un chargé de mission pour la réalisation du premier PDPG (Plan Départemental de Protection des milieux aquatiques et de Gestion des ressources piscicoles).
SDVP finalisé en 2006 et PDPG en 2009, les missions du service se sont renforcées sur la connaissance et la surveillance pérenne des cours d’eau du département, avec  en particulier la mise en place de réseaux de suivis, l’un sur les peuplements piscicoles, et l’autre sur la température des rivières. Pour mener à bien ces réseaux, le service scientifique a développé des expertises spécifiques.
Grâce à sa connaissance et son expertise, le service scientifique est très régulièrement consulté par les acteurs départementaux de la gestion des milieux aquatiques. La Fédération amène ainsi son aide, techniquement et politiquement, dans la réalisation de programmes de restauration ou de protection, au travers d’études d’état des lieux et de suivis, et en étant force de propositions.

Présentation des agents du service scientifique

Martine Guilmet : responsable

Recrutée en 1992 par la Fédération, en collaboration avec la DDAF (aujourd’hui DDT – Direction Départementale des Territoires), l’ancien CSP (aujourd’hui OFB – Office Français de la Biodiversité), et le soutien financier du Conseil départemental, Martine est titulaire d’un Doctorat de Biologie et Physiologie Animales à l’INP de Toulouse.
Sa passion pour les Odonates et l'hydrobiologie, mais surtout sa légendaire assiduité et son travail rigoureux, constituent les fondations du service scientifique de la fédération. Le travail de Martine a permis à la Fédération de devenir un acteur départemental incontournable dans la gestion et la protection de l’eau et des milieux aquatiques.
Aujourd’hui elle assure le suivi de différents dossiers a niveau départemental et régional, et orchestre la planification des activités du service.

Martine Guilmet

Martine Guilmet

Martial Durbec : chargé d’études

Recruté en 2015 en remplacement du précédent chargé d’études, Martial est titulaire d’un Doctorat en Sciences de l’Environnement à l’Université d’Aix-Marseille.
Pêcheur à la mouche, spécialiste en biostatistiques, pilote de drone pour les suivis hydromorphologiques, il dispose de nombreuses cordes à son arc, qui lui permettent d’assurer un large panel d’études.
Martial a en charge le suivi de divers dossiers auprès des structures partenaires, et mène un important travail sur l’exploitation et la valorisation des données du réseau de surveillance thermique.

Martial Durbec

Martial Durbec

Alexis Solignac : chargé de mission

Recruté en 2016 à la suite d’un stage et d’un contrat de professionnalisation à la Fédération, Alexis est titulaire d’un diplôme d’Ingénieur en Sciences et Technologies de l’eau à Polytech Montpellier.
Originaire de la cité marmotte entre Causses et Aubrac, il attrapa très tôt le virus de la pêche sur les bords du Lot, où il sévit encore aujourd’hui au sein notamment de l’AAPPMA locale. Le hasard voulu un jour qu’il fasse de sa passion son métier. On lui confie en 2017 la délicate mission d’établir le second PDPG.
Aujourd’hui avec sa polyvalence, Alexis participe à l’ensemble des activités du service, travaille sur le PDPG « plans d’eau », et s’intéresse à la ressource en eau dans le département.

Alexis Solignac

Alexis Solignac

Guillaume Bibal : technicien

Recruté en 2021 pour soutenir les diverses activités de la Fédération, Guillaume est titulaire d’un BTS Gestion et Protection de la nature au lycée Henri Queuille de Neuvic et d’une Licence Professionnelle expertise agro environnementale et conduite de projets à l’IUT d’Aurillac.
Aveyronnais et pêcheur invétéré de carnassiers sur la rivière Lot dans sa partie limitrophe avec le département du Lot (46), il soutient les activités des trois hydrobiologistes du service, pour les interventions sur le terrain et la saisie informatique des données.
Très sérieux et à l’écoute, c’est lui qui gère entre autres l’organisation et les plannings des bénévoles pour les pêches électriques.

Guillaume Bibal

Guillaume Bibal

L’implication des bénévoles

Une des activités phares du service scientifique est la réalisation d’inventaires piscicoles appelés « pêches électriques ».
Pour réaliser ces opérations, plusieurs personnes doivent intervenir (parfois jusqu’à une quinzaine lorsque la taille du cours d’eau est conséquente). Certains postes demandent des responsabilités ou des compétences particulières, mais d’autres peuvent être assurés par des pêcheurs curieux ou amoureux de la nature.
En règle générale, 2 à 5 agents de la fédération participent à une pêche électrique, le reste des personnes qui prêtent main forte étant bénévoles. Sans nos bénévoles, ces inventaires ne pourraient se dérouler dans de bonnes conditions !

Pêche électrique

Pêche électrique