Malgré la grisaille, les pêcheurs étaient nombreux ce samedi matin le long des berges de Layoule à Rodez pour l’ouverture de la pêche à la truite.

La crainte du vent et de la pluie n’a pas empêché les pêcheurs à sacrifier à leur rituel d’ouverture de la pêche à la truite. “J’ai appris à pêcher pour le plaisir avec mon grand-père et maintenant je pêche occasionnellement avec mon fils”, confie Alexandre venu avec Damien, sur les bords de l’Aveyron à Layoule.

Un lien privilégié en ce jour d’ouverture qui nécessite de se faire une place le long des berges. “Habituellement je pêche au lac des Planèzes à Luc mais avec le vent j’ai préféré venir ici”, dit ainsi l’un d’entre eux venu aussi avec la relève, Raphaël. Certains pêcheurs invétérés, pris par leur passion, oublient parfois de laisser un peu de place à ces jeunes justement, venus sont nombreux mais la bonne humeur est au rendez-vous. Qui plus est en cette période troublée.

“Je regarde la nature en même temps”, dit en ce sens, Alexandre, contemplatif, en voyant son fils attraper son Saint-Graal. Non loin de là, c’est le jeune Clotaire qui se dépêche de remplir son panier avant de devoir mettre ses crampons pour jouer un match de foot. La pêche lui permet de trouver calme et concentration. Une douce parenthèse au fil de l’eau à l’abri du chaos.